jacek-dylag-554058-unsplash

Nomade digital ou remote ce n’est pas un métier !

Être nomade digital ou bosser en remote ce n’est pas un métier !

Et oui, on entend souvent  “J’aimerais bosser en remote”, “L’année prochaine je deviens nomade digital”

Ces phrases laissent penser que nomade digital ou remote sont des métiers.

Cependant le nomadisme digital et le remote ne sont que des « façons de travailler » et dans « façons de travailler » il y a le mot “TRAVAILLER”  (même si il y a des jours pour et des jours pour pas travailler. Si tu trouves la référence, tu gagnes un cadeau d’une valeur de 200 € TTC)

Bref…

Si ton objectif est :

1) “Seulement” de voyager, alors économise, organise un itinéraire et fais-toi un tour du monde avec tes économies. C’est un choix fait par de nombreux voyageurs, on les appelle même les tourdumondistes (oui c’est pas très beau, mais passons)

2) est juste de ne pas aller au bureau, bah change de travail ou de collègues 😉

Mais si tu veux devenir nomade digital ou bosser en remote pour les bonnes raisons, tu auras 3 choix qui s’offrent à toi avec comme dénominateur commun : l’envie de développer une carrière de travailleur.euse à distance.

Le mot carrière, oui, ce mot qui donne des frissons pendant tes études et qui te fait encore grincer des dents aujourd’hui.

Car oui, c’est un choix de carrière en somme, un choix qui nous avons fait en devenant des nomades digitaux.

Alors ? quelles sont donc les manières de devenir nomade digital ou de bosser en remote ?

1) Être Freelance / consultant 

C’est le choix le plus « simple » et le plus plébiscité par les nomades digitaux. Tu vends tes services à des entreprises, qui te payent en échange de celui-ci. De nombreuses activités dans le numérique peuvent être réalisées à distance. Voici par exemple une liste non exhaustive de métiers à distance : Community manager, Social media manager, développeur, consultant en Google Ads, en Facebook Ads, Graphic designer, UX/UI designer, traducteur, prof de langues…

2) Être entrepreneur 

Si tu décides d’entreprendre et que tu es seul.e aux manettes, tu peux alors devenir nomade digital et développer ton projet tout en voyageant. Si tu n’es pas seul.e et que tu as des des associés, tu peux monter ta boîte sur le modèle du « full remote ». La plupart des boîtes « full remote » n’ont pas de bureaux car tous les employés sont en télétravail. Si tu encres cette culture dans ta boîte, tu pourras embaucher en télétravail les meilleurs talents du monde entier et travailler d’où tu veux(dans la mesure où les fuseaux horaires ne te portent pas préjudice)

3) Bosser en remote pour une boîte 

Pour le dernier choix, on passe de l’autre côté de la barrière pour rejoindre une boîte semi / full remote. Mais ici ta motivation ne doit pas être seulement le remote (et d’ailleurs ça ne marchera pas si c’est le cas) tu dois avoir une vraie appétence pour la boîte, et rejoindre cette boîte avant tout pour le projet qu’elle mène. Car on en parle peu, mais ne pas voir ses collègues, ne pas avoir de bureaux, peut avoir un vrai impact négatif sur ta santé mentale, être en « phase » avec la boîte dans laquelle tu postules est essentiel.

Alors avant de franchir le pas, structure un projet qui te tient à coeur, pour lequel tu as envie de te battre, de te surpasser… et surtout forme toi (ce sujet reviendra bientôt sur Nomade Path d’ailleurs 😉 )

Une carrière de travailleur.euse à distance ne doit pas être motivée par une envie de voyager ou un désir de liberté.

Ce texte est écrit à 23h04, un dimanche soir …

Si le voyage était notre seule motivation … on ne se donnerait pas tant de mal …

Pour conclure créé toi une carrière qui te permet d’être plus libre, mais ne te trompe pas d’objectifs, cette liberté n’est possible que grâce à un projet solide pour lequel tu es prêt à bosser un dimanche soir .

Podcast – Tribu indé par Alexis Minchella 

Pour se construire un projet solide, on se forme constamment. Parmi les contenus que l’on consomme rien ne vaut les podcasts. Que l’ont soit sous la douche, dans le métro (un peu moins depuis que l’on est à Bali) ou en footing, on branche nos écouteurs pour écouter nos podcasts préférés.

Notre coup de coeur sur le sujet du freelancing ? Tribu indé, le podcast mené par Alexis Minchella un ancien de crème de la crème (ils viennent de sortir un documentaire sur le nomadisme digital qui est plus que génial d’ailleurs, tu trouveras le lien ici).

Dans son podcast, Alexis invite des freelances et des “makers” pour des discussions fleuves autour de sujets peu abordés dans la sphère francophone (rapport au temps, mindset, rapport à l’argent…).

On t’invite à l’écouter et à lui mettre un 5/5 sur Itunes pour le soutenir et faire avancer le mouvement du freelancing. 

lien : https://alexisminchella.com/podcast/

Source : Podcast Tribu Indé – Alexis Minchella 

Base de donnée – 900 entreprises qui embauchent en remote

Rodolphe Dutel que l’on a interviewé pour Nomade Path, a monté Remotive.io, une communauté de remote anglophone pour trouver un poste en remote. 

Grâce à sa communauté et des recherches avancées, il a mis en place une base de donnée sur Excel regroupant plus de 900 entreprises qui embauchent en télétravail. Même si les entreprises françaises sont relativement peu nombreuses, cette base de données reste une véritable mine d’or pour ceux qui veulent se lancer en remote. 

lien: http://bit.ly/900entreprisesquiembauchententélétravail

Pour voir les autres mail

Et si tu ne veux plus en rater un !

© 2019 NomadePath Inc. | Site fait avec amour par Fabrice Fouchan | Illustrations par Elodie Da Silva Costa | Politiques de confidentialités