freelance nomade

Nomadisme, remote et side project, pourquoi tout est lié ?

Si tu nous suis depuis le début, tu nous as déjà entendu parler de side project.

Sisi c’était ici, dans notre mail sur la semaine de 4 jours.

On te disait que la plupart des nomades et travailleurs remote que l’on a rencontrés avait un side project. Si ta mémoire fait défaut (ou ta perspicacité) un side project, comme son nom l’indique, est un projet que tu développes “à côté” de ton activité principale.

Tout le monde peut avoir un side project, tu peux en développer un si tu es :

  • Freelance
  • Entrepreneur.euse
  • Salarié.e
  • Artiste …

Et ce side project peut être soit :

  • Artistique (oui les artistes vous y êtes 2 fois)
  • Sportif
  • Caritatif
  • Atisanal
  • Business …

Tu l’as compris, les combinaisons sont infinies et certains enchainent même les sides projects en ayant plusieurs boulots, on les appelle les slasheurs, mais bref, c’est un autre sujet.

Pour revenir à notre sujet, un side project est une activité que tu vas souvent faire dans ton temps libre et qui te fait vraiment vibrer (car évidemment “bosser” un dimanche, sur un side-project, il faut vraiment de la volonté)

De notre côté un de nos side project est la photo et la vidéo, on a d’ailleurs un compte instagram qui s’appelle les loups sauvages.

Et là tu de dis, ouais, en faite c’est juste une passion votre truc de “side-project” là ?

Humm…

Bien, joué.

Mais pas vraiment… Et ce pour trois principales raisons :

  • Développe des compétences : Avec ton side project, tu vas développer des compétences. Si tu montes un podcast, tu vas apprendre le montage audio, la construction d’une interview, le marketing. Si tu montes un blog, tu vas apprendre le SEO, le copywriting … Toutes ces compétences vont t’être utile dans ta carrière, peu importe ton statut.
  • Montre ce que tu fais : Le deuxième point est directement lié au premier. Généralement un side project est “diffusé”, c’est pour nous la principale différence avec une passion, tu peux être passionné de musique et ne jouer que dans ta chambre, par contre si tu crées un blog sur comment apprendre le ukulélé (pour imiter Julien Doré) là ça devient intéressant.
  • Monétise : Comme tout coule de source, le troisième point est la monétisation. Comme tu as “montré ce que tu fais” tu as augmenté la valeur de “ta marque personnelle”. Tu pourras ainsi décrocher le job remote de tes rêves car le weekend tu as codé un site qui a tapé dans l’oeil d’un recruteur, décrocher un contrat en freelance grâce à ton podcast ou vendre des ukulélés à ta communauté qui te “follow” sur ton blog (et remercier Julien Doré au passage). Tu auras in-fine tiré un revenu de ton side project.

A la base, Nomade Path était un Side Project imaginé pendant que l’on travaillait, on a fait nos recherches, rencontré des personnes et décidé de quitter nos boulots.

Maintenant c’est toujours un side project à côté de nos carrières de freelance, que l’on va pouvoir monétiser par la suite, on peaufine notre business model… 😉

Pour conclure, développe tes compétences et essaye de montrer au monde quelque chose d’unique, cela te permettra de te démarquer pour démarrer plus rapidement ta carrière de travailleure.euse à distance.

Et toi ? c’est quoi ton side project ?

Ça y est on a renommé la catégorie en “ressources”, comme ça on va pas se restreindre à seulement des articles 😉 

Dans son livre ” Side Hustle: From Idea to Income in 27 Days ” Chris Guillebeau propose un plan en 5 semaines pour monétiser son side Project. Le plan est le suivant :

  • Semaine 1 : faire émerger un maximum d’idées,
  • semaine 2 : sélectionner les meilleures idées,
  • Semaine 3 : préparer votre lancement,
  • Semaine 4 : lancer et commercialiser,
  • Semaine 5 : évaluer les résultats et finaliser.

Il propose également des idées de side projects, voici quelques exemples non-exhaustifs : Vendez vos œuvres d’art, ou toute fabrication artisanale sur etsy.com / Proposez une formation en ligne dans votre domaine d’expertise / Publiez un blog avec une nouvelle leçon sur un sujet spécifique tous les jours / Démarrez un podcast et monétisez-le par la publicité… 

Source : Side Hustle : From Idea to Income in 27 Days – Chris Guillebeau

En créant nos side projects, on a commencé à s’intéresser à la communauté du “no code”. Comme son nom l’indique il s’agit d’une communauté qui commence à faire pas mal d’adeptes aux Etats-Unis. Son pape est Ben Tossel, le fondateur de Makerpad, un site permettant de “calquer” des applications de grands sites, sans coder une seule ligne. 

Ces outils sont parfait pour un side project, car ils ne nécessitent pas de savoir coder pour déjà lancer un produit (blog, site web, application…)  

lien : https://www.makerpad.co/marketplace

En te souhaitant une excellente semaine ! 

PS : Mercredi on a sorti une autre vidéo assez importante sur Youtube, on a évoqué le coût de la vie pour 1 mois de nomadisme digital à Bali ! 

PPS : On a ajouté les anciens mail du lundi sur le site, tu peux les lire ici si tu nous suis pas depuis le début et que tu voudrais rattraper ton retard 😉

Ludovic et Jeanne

Co-fondateurs de Nomade Path 

Pour voir les autres mail

Et si tu ne veux plus en rater un !

© 2019 NomadePath Inc. | Site fait avec amour par Fabrice Fouchan | Illustrations par Elodie Da Silva Costa | Politiques de confidentialités