david-travis-554904-unsplash

Tu aimerais “essayer” de travailler à distance ?

Aujourd’hui on aimerait te parler d’un sujet plutôt sérieux : est-ce que tu dois toi aussi tout quitter pour travailler à distance ? 

Humm….

A vrai dire, pas vraiment !

On a fait le choix de dire au revoir à notre chat (Glu si tu nous lis, ce mail t’es dédié) rendre notre appartement, quitter Paris.

Mais tu n’es pas obligé de faire ces choix radicaux si tu es en quête de nomadisme et que tu souhaites travailler à distance

Tu veux “essayer” le modèle avant de te lancer ?

Savoir si tu arriveras à être productif ?

Si c’est vraiment un mode de vie qui te convient ?

Être plus sédentaire mais en bossant quand même à distance en remote ?

Dans ce cas-là, on te propose une méthode : La méthode “Test & Learn” (Test et apprend si tu es chauvin) 

On entend souvent cette expression dans l’écosystème startup pour valider une idée. Cela consiste à poser des hypothèses, les tester, regarder les résultats et ajuster si nécessaire. 

Cette idée ça va être ton projet de carrière de nomade digital ou de travailleur remote, et comme tout projet, tu vas peaufiner, le tester et le remettre en cause pour avancer.

Voici différentes pistes que l’on te propose pour “t’essayer” au nomadisme et au remote : 

  • Si tu es salarié.e essaye de négocier 1 jour de télétravail par semaine et note ton niveau de productivité. Donne le maximum, et discutes-en avec ta hiérarchie.
  • Toujours si tu es salarié.e et que tu as réservé.e des vacances dans les prochains jours, tu peux “bloquer” 2 jours où tu vas prendre ton ordi et bosser. Et là tu comprendras qu’être “nomade” c’est aussi pas mal de sacrifices (on sort du cliché de l’ordi sur la plage de sa tête) 
  • Si tu es freelance ou entrepreneur.e, et que tu es à deux doigts de te lancer, tu peux rejoindre une “retraite” de nomades pour profiter de l’effet de groupe et déléguer la partie organisation du séjour. Dans le pire des cas ça ne te plaît pas et ton expérience aura durée 1 mois. (On te fera une vidéo dédiée sur le sujet) 

De notre côté on s’est quand même “entraîné” à bosser à la maison avant de partir entre deux ventes de meubles (quand les rendez-vous n’étaient pas annulés, merci leboncoin)

(Du coup ne lâche pas ton appart avant de savoir hein !! Nous on a réfléchi pendant 1 an et demi avant de partir)

Pour conclure rien ne vaut une piqûre de rappel, en t’inscrivant tu as aussi droit à ton articlesourcé par nos soins et ton outil numérique.  

Si tu veux suivre nos conseils, tester le modèle, et avant que l’on te fasse une vidéo dédiée à l’efficacité, tu peux aller lire ce super article qui aborde des points essentiels pour travailler à distance.

Comme nous, il te met en garde, en te disant qu’être nomade digital ce n’est pas travailler sur la plage. La plage c’est à la fin de la journée, et jusqu’à preuve du contraire tu vas avoir du mal à recharger ton ordi, ou lire ton écran en plein soleil. 

Source : Gabriel Manceau, coach en efficacité pour Livementor.

Bon on fait encore une digression, mais en même temps « outil numérique » c’est un peu fourre-tout non ? Pour rester sur la ligne directrice de ce “mail du lundi”, le site que l’on te propose c’est smartrenting.

Il s’agit d’une solution qui te permet de sous-louer en toute légalité ton appartement pendant tes absences, et donc comme tu es perspicace … pendant tes périodes de nomadisme. On avait réfléchi à cette solution mais nos proprios étaient pas trop open (pour rappel, la sous-location est légale si tu as un accord de ton proprio).

Bises et à la semaine prochaine ici, et à mercredi sur Youtube

D’ailleurs mercredi dernier on a sorti une vidéo où on t’explique la différence entre nomade digital et travailleurs en remote. N’hésite pas à aller la voir et nous dire ce que tu en penses. 

Ludovic et Jeanne

Co-fondateurs de Nomade Path 

Pour voir les autres mail

Et si tu ne veux plus en rater un !

© 2019 NomadePath Inc. | Site fait avec amour par Fabrice Fouchan | Illustrations par Elodie Da Silva Costa | Politiques de confidentialités