nomadisme digital à bali

Nomade digital à Bali : notre bilan pour 2 mois

Nomade digital à Bali, on a décidé de te faire un bilan de nos 2 mois 

Il y a du “contre” mais surtout du “pour” qui explique pourquoi Bali garde son statut de destination n°1 pour les nomades. 

Si tu passes ton temps sur NomadList pour trouver ta prochaine destination, tu as sans doute remarqué que Canggu était en 1ère position. (Concernant Nomadlist, on a un doute sur le coût de la vie évoqué, si tu veux notre estimation du coût de la vie à Bali tu peux regarder notre vidéo ici

Canggu est à la base une petite ville de pêcheurs qui s’est rapidement transformée en eldorado pour Nomade digital à bali. 

Le nombre de cafés et de coworking est assez hallucinant, ce qui nous a réellement marqué pour être honnête.

Par souci de transparence, on va te donner nos points positifs et négatifs pour que tu te fasse ta propre opinion sur Canggu. Que tu sois remote et que tu veuilles t’y installer sur du long terme ou encore, y “nomader” pour quelques mois, voici notre bilan : 

Les points négatifs :

1) Le trafic et la pollution (sans scooter il est quasi impossible de se déplacer et il faut être prêt à conduire différemment qu’en France sans avoir peur, comme par exemple doubler sur les “trottoirs” 😉 ).

2) Tout est pensé pour les nomades … moins pour les locaux, il n’est pas étonnant de voir des coworkings et même des cafés remplis d’occidentaux.

café pour nomades digital à bali

3) Ce point découle du point précédent mais tu seras toujours considéré comme un occidental et donc comme un “touriste” (dans la manière dont on te parle, dont on te sert…même si cela fait 1 an que tu es là).

4) Il faut que tu testes l’internet dans ton logement (avec l’app dont on t’a déja parlé : Speedtest) car à Bali, tu peux vite te retrouver avec des soucis de connexion. En revanche dans les cafés RAS.

5) Le visa est de 2 mois (VOA payant), donc si tu souhaites rester plus longtemps, tu es obligé de sortir tous les 2 mois du pays. Cependant il existe une alternative qui est de faire un visa social (visa de 6 mois), c’est un peu plus lourd en terme administratif (il te faut un sponsor … que tu payes … évidemment).

Les points positifs :

1) C’est une ville où il fait très bon vivre  (hyper important quand on parle de “qualité de vie au travail ” et on ne cesse de te le dire être nomade digital rime avec “travail”).

2) La communauté de nomades, tu vas pouvoir rencontrer plein de gens qui pensent comme toi, qui ont des projets divers et variés, pour te motiver au quotidien, coopérer.

Vu que c’est une ville de “nomades”, tu vas avoir plein d’évènements dans les coworkings ou cafés sur l’entrepreneuriat, le business … (Au moins 3 à 4 par semaines, surtout au coworking dojo bali)

3) La facilité de vie (trouver un logement, manger varié, sortir …).

trouver un logement quand on est nomade digital à bali

4) La facilité de travailler (cafés à profusion, pas besoin de payer un coworking, bonne connexion dans ces espaces).

Proximité de bon spots (Ubud, Port de Sanur pour aller dans les îles avoisinantes, plusieurs plages).

5) Rapport coût / qualité de vie hyper intéressant (surtout si tu viens de Paris, par exemple notre villa avec piscine coûtait moins chère que notre appart parisien 😉 ) 

Le coût de la vie pour un nomade digital à bali

6) La gentillesse et la serviabilité des locaux (par exemple si tu as une panne de scooter tu es sûr que l’on va venir t’aider ponctuellement et sans que tu n’aies rien demandé).

Mais un point hyper important, si tu veux profiter à fond de ton expérience descend de tes grands chevaux et essaie de ne pas te comporter en conquérant . 

C’est avant tout un style de vie différent que tu viens chercher. Donc déjà apprends à dire “Bonjour” (Selemat Pagi, attends c’est pas si simple il y a 4 manières de dire bonjour en fonction de l’heure ahah) et “Merci” (Terimah Kasi) et tu verras que l’on te traitera déjà différemment ;-). 

Si tu as des questions sur Canggu et que tu souhaites devenir nomade digital à bali tu peux nous écrire on sera ravi d’y répondre.

Un mini cours de bahasa donné par le premier coworking de bali 

Hubud Bali est le tout premier coworking de Bali, construit en bambou il a posé une première pierre à l’édifice du nomadisme à Bali. 

Ils te proposent un mini cours de bahasa pour t’imprégner de la culture. Dans la même démarche ils ont une réelle volonté d’intégrer la communauté locale au mouvement, en sensibilisant sur divers enjeux de Bali (environnement, échange de compétences…etc)

Le piège que tu dois absolument éviter est de vivre comme un occidental à Bali, quel serait l’intérêt si tu ne t’imprègnes pas d’une nouvelle culture ? 

lien : https://www.youtube.com/watch?v=6tBexh5r8cg

Source : Hubud Bali – Learn the basics of Bahasa Indonesia – How to Ubud 

NomadSpace : trouver le prix des coworkings dans n’importe quelle ville

C’est en fouillant sur Product Hunt que l’on est tombé sur cette application. Elle te permet de trouver les coworkings ainsi que leurs tarifs dans les villes ou tu te trouves. Le gros avantage c’est que tu vas avoir la conversion dans ta devise, car les prix sont nativement affichés dans la devise du pays où tu te trouves. 

Un bon compagnon à avoir dans son téléphone (malheureusement elle n’est dispo que sur Ios pour l’instant) 

lien : https://www.producthunt.com/posts/nomadspace

Pour voir les autres mail

Et si tu ne veux plus en rater un !

© 2019 NomadePath Inc. | Site fait avec amour par Fabrice Fouchan | Illustrations par Elodie Da Silva Costa | Politiques de confidentialités